· 

Olivier Latry, parrain de notre orgue

 

Depuis plusieurs mois, le Conseil d'Administration a souhaité trouver un parrain pour notre orgue.

Plusieurs noms ont été évoqués qu'ils soient du domaine musical ou d'un autre domaine artistique.

Le choix s'est porté sur Olivier Latry, titulaire des Orgues de Notre Dame de Paris.

Après un échange de courrier, ce dernier a accepté de parrainer notre orgue.

 

Lire la suite.

 

 

 

Cela a commencé, un peu comme l'histoire d'une bouteille jetée à la mer : un courrier lui a été adressé début octobre.

 

Monsieur,

J’ai eu le plaisir de vous connaitre au travers d’un reportage sur France 2, un dimanche après-midi au mois de septembre, reportage qui portait sur la Cathédrale Notre-Dame de PARIS.
J’ai énormément aimé votre implication dans la musique au travers de l’orgue. Aussi par ce courrier, notre association : Un Orgue à PLOUHINEC en Morbihan, souhaite trouver un parrain de renom pour épauler notre objectif de restauration d’orgue.
Vous trouverez ci-joint une plaquette sur notre projet et le pourquoi de cette restauration. Je ne doute pas que notre plan va vous enthousiasmer. Nous serions honoré d’avoir votre soutien pour ce grand dessein. Nous sommes prêts à  nous déplacer à PARIS pour vous expliquer de vive voix nos idées.                                                                                    

Je reste à votre disposition pour tous renseignements complémentaires en vue de votre parrainage.
Dans l’attente d’une réponse favorable, veuillez agréer Monsieur, mes salutations distinguées.
Signé YP

 

Fin novembre, nous avons reçu une réponse :

 


Cher Monsieur,

Tout d’abord, pardonnez-moi de répondre si tardivement à votre courrier du mois dernier, que j’ai trouvé à Notre-Dame en rentrant d’une tournée de trois semaines aux États-Unis, mais juste avant de repartir en Chine pour quinze jours ! Me voilà désormais en Europe, ce qui me permet de résorber un peu mon retard de courrier.

C’est évidemment bien volontiers que j’apporte mon soutien à votre projet. Il est clair qu’il pourrait servir d’exemple à d’autres lieux, où certaines personnes m’ont parlé de leur souhait de transférer ainsi un instrument d’un endroit à un autre; voir que cela se réalise chez vous pourrait les aider dans leur démarche. Et c’est tellement important que le patrimoine organistique ne meure pas, et qu’un orgue puisse chanter à nouveau.

Tous mes vœux vous accompagnent. N’hésitez pas à me contacter si je peux vous être utile.

Bien à vous,

OL

 

Nous ne pouvons que nous réjouir d'une telle décision, qui tombe à point nommé au lancement de la campagne de dons auprès de la Fondation du Patrimoine.