Renaissance d'un orgue mythique

L’illustre organiste Olivier Latry a compris tout l’avantage de réhabiliter ce grand orgue singulier.
Son engagement dans ce courrier met en lumière l’intérêt de sauver cet instrument.

 

Olivier Latry
Titulaire des Grandes Orgues
de la Cathédrale Notre-Dame de Paris


Le 12 avril 2021,


Redonner vie à un orgue abandonné ; créer une activité culturelle foisonnante autour de cet instrument ; susciter des vocations grâce aux concerts, mais aussi grâce à la création d’une classe d’orgue qui formera les jeunes organistes.
Bref, faire d’un instrument du passé, un vecteur d’avenir !
Parmi les nombreux projets d’orgues qui voient le jour régulièrement en France, celui de l’association « Un orgue
à Plouhinec » a tout de suite retenu mon attention. Déjà car il est peu commun, dans le milieu organistique, de
« recycler » un instrument de cette manière ; son transfert du Likès à Plouhinec est donc, en soi, une singularité.
Mais l’intérêt patrimonial de la partie instrumentale (un orgue d’origine anglaise), accentue encore cette particularité. L’orgue, remonté à Plouhinec, sera unique en son genre sur notre sol.
Il me faut ajouter l’incroyable ténacité de l’équipe qui croit en ce projet, et le porte depuis le début. Rien que
cela mérite un soutien sans faille, que j’ai décidé de leur apporter afin que ce rêve devienne rapidement réalité.

Un sauvetage patrimonial

Un orgue exceptionnel de 40 jeux constitué par Raymond Bouvet en 1955, démonté dans les règles de l'art en 2017.

Une longue histoire vécue par de nombreuses générations d'élèves au Likès de Quimper

Plusieurs jeux datent du XIXème, voire du XVIIIème siècle.

Tuyaux de l'orgue du Likès
Tuyaux de l'orgue du Likès

"Je rêve déjà à une renaissance de l’orgue où l’on reprendrait les pièces jouées à l’époque, par des gens précis, qui ont été élèves et amis des
compositeurs."

Olivier Struillou, titulaire actuel des orgues
de la Cathédrale Saint Corentin de Quimper

Un quadruple défi

  • Le défi patrimonial au sens de l’histoire réhabilitée
  • Le défi culturel de la culture vivante, musicale, instrumentale et artistique
  • Le défi pédagogique de la transmission aux générations futures avec la création d’une classe d’orgue en lien avec l’Académie de musique et d’arts sacrés de Saint Anne d’Auray
  • Le défi social pour que le plus grand nombre accède à cet orgue et à la musique en particulier avec la création d’une programmation événementielle dans la ville et sa région

Un territoire soudé autour du projet

L’association « Un orgue à Plouhinec » a été créée en 2015 afin d’assurer un avenir à cet orgue qui sommeillait en pièces détachées dans les sous-sols du lycée Le Likès de Quimper. Avec le concours de l’Académie de Musique et d’Art Sacré de Sainte-Anne d’Auray, l’association dynamique et forte de 230 adhérents s’appuie sur la Commune de Plouhinec et la Fondation du patrimoine pour mener à bien ce projet de restauration.
 

Une église, Notre Dame de Grâce à Plouhinec-56, pour l'accueillir

  • d'une taille monumentale
  • d'une hauteur sous voûte exceptionnelle

Un environnement porteur

  • avec l'Académie de Musique et d'Arts Sacrés de Ste-Anne-d'Auray

Un projet mûri longuement par une association très impliquée

 

Le soutien exceptionnel d'Institutions et de personnalités

 

Voilà le contexte particulièrement riche pour que ce projet aboutisse.