Le projet pour Plouhinec : un projet ambitieux

C’est la réhabilitation à Plouhinec de l’orgue du Likès de Quimper, un orgue de 40 jeux, avec console à 3 claviers et pédalier, un orgue d’origine anglaise du milieu du XIXème siècle.

Aux origines du projet

Pour des questions de réaménagement de locaux du lycée, cet orgue a dû être démonté en 2007.

Les Frères ont accepté de s’en séparer, sous l’expresse réserve

  • d’être remonté en Bretagne
  • et dans un lieu de culte catholique,

La Paroisse ND de Grâce et la Commune de Plouhinec ont postulé pour l’accueil de cet instrument imposant ; les Frères des Ecoles Chrétiennes approuvent cette solution.

Une Convention de cession a été signé entre la Congrégation des Frères des Ecoles Chrétiennes et la Commune de Plouhinec.

Descriptif technique de la restauration

Etant donné le grand intérêt de l’ensemble du matériel déposé de cet orgue il nous semble évident que l’orgue doit être restauré et complété dans la stricte observance des canons de l’esthétique néo-classique.
Le projet technique consiste donc à :

  •  remettre en état du matériel existant qui a subi l’usure et le vieillissement normal de trois quarts de siècle.
  •  mettre aux normes actuelles de sécurité de tous les systèmes de transmission obsolètes et même dangereux.
  • rectifier la soufflerie et construire un réseau correct de porte-vents pour alimenter les différents plans sonores.
  • profiter de l’occasion pour équiper la console des outils modernes les plus performants et innovants.
  • établir un nouveau buffet adapté à l’instrument et sa charpente mais aussi à l’édifice qui le recevra.

 

Ainsi les sommiers des manuels devront être entièrement restaurés et équipés de rondelles de feutre pour leur assurer un enchapage souple permettant un tirage des jeux sans contrainte.

Chaque soupape de note sera dotée d’un électroaimant neuf, de technologie actuelle. Afin d’éviter la fabrication de boursettes en peau, les électros pourront être installés directement dans les layes.

Les réservoirs, particulièrement importants, devront être remis en peau neuve, sans doute sans démontage des plis (remplacement des aines et simple surpeaussage des joints).

Toute la tuyauterie en métal devra être lavée, séchée, passée au mandrin, réparée pour les éléments dessoudés ou déchirés, puis réembouchée avant harmonie.

Les tuyaux en bois devront être traités après nettoyage. Leurs lèvres inférieures devront être dressées et leurs vis désoxydées avant remontage.

L’étanchéité de tous les tampons des bourdons devra être revue et corrigée selon le besoin.

Les glissières et clapets des tuyaux ouverts seront confortés pour leur assurer un accord stable et durable.

Pour la Pédale le sommier « UNIT » pourra être doté d’électroaimants neufs ou simplement reconstruit selon les techniques modernes.

Pour le tirage des jeux devront être installés des moteurs linéaires (solénoïdes) ou des moteurs à poches (pneumatiques), l’ancien système démesurément encombrant, fort bruyant et peu fiable ayant été supprimé.

Dans le cas où la charpente de l’orgue sera réutilisée, il faudra en prévoir le contreventement et l’adaptation à un nouveau buffet doté de plafonds.

Enfin, la console dont toute la partie électrique de Raymond BOUVET devant être entièrement remplacée (contacts, boutons de jeux, placage des claviers, garnitures….) pourra sans doute être avantageusement remplacée par une console neuve parfaitement ergonomique permettant de profiter de tous les accessoires désormais indispensables à un tel instrument.

Coût

La restauration de l'instrument, avec un buffet simple, nécessitera  6700 heures de travail et un peu plus de 120.000€ de matériel. A ceci s’ajoute le coût du transport des éléments.

Il y aura lieu de construire une tribune avec escalier d’accès.

 

Le chiffre de 620 000€ TTC est avancé pour avoir une indication de coût global.

étapes et avancement du projet

1-Mise en place d’une Association

Cette association devra être reconnue d’Intérêt Général

2-Présentation et délibération du Conseil Municipal

Il est indispensable d’avoir un avis favorable du Conseil Municipal sur ce projet avant de démarrer.

3-Signature de la Convention avec les Frères

Pour la mise à disposition à titre gracieux de l’orgue

4-Signature d'une Convention de souscription avec la Fondation du Patrimoine

Cette convention permettant le recueil de dons, sous l'égide d'une structure de renom

5-Recherche de financement

Mise en place de la Campagne d'appel aux Dons

Ce n’est qu’avec un devis précis, que le Maître d’Ouvrage  pourra entamer les dossiers de demande d’aides et de subventions.

Pour cette opération, il sera fait appel aux membres de l'Association pour la campagne de collecte.

5-Appels d’offres pour la Maîtrise d'Oeuvre et appels d'offre pour le choix des hommes de l'art (tribune, bureau d'étude-bâtiment, facteur d'orgue...)
Même si un travail initial important a été fait par M Hervé Caill, facteur d’orgue, il devra y avoir Appel d’offres, car il s’agit d’un marché public.

7-Choix des hommes de l'art et signature des marchés

 Ceci ne se fera que lorsque l'assurance du financement total sera assuré.

8-Exécution du marché

Construction de la tribune. Restauration de l'orgue par le facteur d'orgue

La mise en œuvre de la réhabilitation  d’un tel outil nécessite de l’ordre de 7 000 heures de travail.
La majeure partie du travail doit se faire en atelier. Seule la phase finale est sur site

9-Livraison