· 

Compte-rendu de réunion du Conseil d'administration

Sont présents : Vincent MESLET, Hubert FRANCOIS, Daniel PERSON, Agnès CROIZER Madeleine FRANCOIS, Joseph LE FLOCH, Guy CARRE, Philippe THOMAS, Nicolas UHEL.

 

Est également présent Thierry HERVE, candidat à un siège vacant du conseil d'administration.

 

Sont absents et excusés: Yannick PUREN, Michel LE GUENNEC, Sarra MONJAL, adjointe au maire.

 

Le quorum étant atteint, le conseil d'administration peut valablement délibérer.

 

Vincent MESLET, président, présente l'ordre du jour.

 

I. Election d'un membre du conseil d'administration

 

Suite au décès de Jean-Jacques LE FLOCH, président fondateur de l'association, le 14 octobre 2020, le conseil d'administration ne comporte plus que 11 membres.

 

Lors de l'assemblée générale du 1er décembre 2021 aucune candidature ne s'est manifestée.

 

Cependant, en vertu des dispositions de l'article 7 des statuts de l'association, un siège laissé vacant peut être pourvu par cooptation.

 

Thierry HERVE, organiste formé au conservatoire après un apprentissage en autodidacte se porte candidat.

 

A l'unanimité des membres présents, Thierry HERVE est élu au siège laissé vacant par Jean-jacques LE FLOCH réélu membre du conseil d'administration lors de l'assemblée générale du 29 novembre 2019.

 

Toujours en vertu de l'article 7 des statuts, le mandat de Thierry HERVE prendra fin au terme normal du mandat de son prédécesseur, en l’occurrence au 29 novembre 2022. Thierry HERVE fera donc partie du tiers sortant lors de la prochaine assemblée générale.

 

II. Election des membres du bureau

 

Agnès CROIZER, doyenne d'âge, est invitée à présider l'élection du président.

 

Elle invite les candidats à se présenter.

 

Vincent MESLET, plébiscité par tous, est réélu à l'unanimité en qualité de président. Il remercie les membres du conseil d'administration de la confiance qui lui est accordée.

 

Le président invite les membres du conseil d'administration à élire le vice-président, le secrétaire et le trésorier.

 

Sont à nouveau candidats et tour à tour élus à l'unanimité des membres présents:

- vice-président: Yannick PUREN

- secrétaire: Hubert FRANCOIS

- trésorier: Daniel PERSON

 

Ces derniers adressent également leurs remerciements aux membres du conseil d'administration pour la confiance qui leur est accordée.

 

III. Réorientation du projet

 

Les rencontres avec Olivier LATRY et Henri-Franck BEAUPERIN en septembre 2021ont permis d'imaginer ce que pourrait être une reconfiguration de l'orgue du Likès, dès lors que la municipalité a les coudées franches suite au refus de la direction régionale des affaires culturelles de Bretagne de protéger l'orgue au titre des monuments historiques.

 

Il s'agirait de valoriser le patrimoine existant avec une configuration nouvelle, grâce aux technologies électroniques et numériques. La reconfiguration comprendrait un grand orgue juché sur une tribune en fond de nef, un voire deux positifs mobiles, le tout relié à une console mobile permettant de jouer séparément l'une ou l'autre des composantes de l'instrument dispersées dans l'église mais aussi de jouer simultanément l'ensemble des composantes. La réflexion a été poussée jusqu'à la répartition des différents jeux. De nouveaux sommiers devront être construits.

 

Cette reconfiguration a été évoquée une première fois auprès de la municipalité le 25 octobre 2021 et lors d'une seconde réunion le 5 novembre 2021 à laquelle participait, à l'invitation de la municipalité, Diego MENS, conservateur des antiquités et objets d'arts, représentant le conseil départemental du Morbihan.

 

Sur le plan des financements publics, la subvention du conseil département de 107 700 € est devenue caduque le 1er décembre 2021. Le conseil départemental, tel que l'a confirmé Diego MENS, conservateur des antiquités et objets d'arts du MORBIHAN, pourra octroyer une nouvelle subvention, y compris pour la construction de la tribune.

 

D'autre part, un dossier a été introduit auprès de la direction générale de la création artistique du ministère de la culture. Le 22 décembre, un contact a été établi par l'association avec cette direction, grâce à l'entremise d'Olivier LATRY. Le ministère de la culture pourrait octroyer une subvention au regard d'un projet artistique et culturel indiquant notamment son périmètre de diffusion, les actions pédagogiques mises en œuvre, la complémentarité avec d'autres instruments, les compétences locales pour en jouer et enseigner la pratique instrumentale. La commune devra en outre présenter à la direction générale de la création artistique un "bilan sanitaire" de l'église (clos, couvert, mode de chauffage, etc).

 

Les membres du conseil d'administration souscrivent au projet de reconfiguration de l'orgue en pleine adéquation avec la préoccupation conjointe de la municipalité et de l'association de rendre l'orgue accessible au plus grand nombre tant sur le plan culturel que sur le plan éducatif et social.

 

IV. Un dossier d'assistance à maîtrise d'ouvrage.

 

La municipalité de PLOUHINEC souhaite reprendre le projet à zéro. S'assurer de sa faisabilité est son souci premier. En effet, en dehors de l'orgue proprement dit, qu'il s'agisse de la restauration pure et simple telle qu'envisagée à l'origine ou d'une reconfiguration telle qu'envisagée aujourd'hui, le projet présente un certain nombre d'incertitudes quant au coût prévisionnel global, c'est à dire y compris la construction de la tribune, l'intervention préalable d'un bureau d'étude technique afférente à la tribune, sans compter les travaux de restauration de l'église indispensables avant l'installation de l'instrument.

 

Dans un premier temps, la municipalité souhaite s'attacher la compétence d'un maître d’œuvre ayant une solide compétence dans le domaine organistique afin de cerner toutes les contingences techniques du projet reconfiguré, y compris au regard des caractéristiques acoustiques de l'église. Elle s'est d'ores et déjà attelée dans ce sens à l'élaboration du cahier des charges relatif à l'assistance à maîtrise d'ouvrage sur le plan organistique. L'association est tout à fait disposée à y apporter sa contribution sur le fondement des suggestions d'Olivier LATRY.

 

La mission d'assistance à maîtrise d'ouvrage permettra avec l'évaluation financière du coût de la reconfiguration de présenter les demandes de subventions auprès de l'Etat (ministère de la culture) et du département.

 

Le nouveau projet ne correspond plus à l'objectif initial de la restauration pure et dure de l'instrument alors que les financeurs publics et privé poursuivent des politiques différentes. Ainsi le conseil départemental et la Fondation du patrimoine s'attachent à la sauvegarde du patrimoine tandis que le ministère de la culture s'attache à la création artistique. Il conviendra donc de présenter des dossiers de demandes de subventions compatibles avec ces politiques. Le patrimoine disponible et reconditionnable de l'instrument sera cependant le dénominateur commun.

En la circonstance, le maître d'oeuvre compétent en matière organistique, une fois désigné, devra mener sa réflexion dans le cadre d'un groupe de travail comprenant a minima des représentants du conseil départemental, de la Fondation du patrimoine et du ministère de la culture.

 

Les membres du conseil d'administration comprennent parfaitement le bien fondé de la procédure mise en œuvre par la municipalité. Ils prennent conscience de l'étendue de la procédure et du temps qui sera 

nécessaire pour la mettre en œuvre. Ils s'inquiètent, à cet égard, de la capacité de la commune et de l'association à fidéliser les donateurs dans le temps.

 

V. Actions à mettre en œuvre en 2022

 

L'association renouvelle son engagement auprès de la municipalité, maître d'ouvrage, pour lui prêter son concours tant sur le plan des procédures administratives que sur le plan de la recherche de financement.

 

Un nouveau bulletin d'information va être diffusé auprès des donateurs et partenaires du projet. Il sera l'occasion de rappeler aux adhérents de l'association de la nécessité d'être à jour de leurs cotisations sous 

peine de n'être pas convoqués à la prochaine assemblée générale.

 

En 2021, les donateurs ont été nombreux et généreux. Jean-Jacques LE FLOCH avait pris l'initiative personnelle de témoigner de sa reconnaissance auprès des donateurs. Avec l'aide du trésorier, cette pratique va être poursuivie.

 

Des projets d'animations culturelles sont évoquées dans le but de redynamiser le projet.

 

Un concert avec Natacha ST-PIER est évoqué. Le cachet élevé de la prestation, 8500 € HT, sans compter les droits afférents, dont ceux de la SACEM, est prohibitif au regard des capacités financières de l'association.

 

Sept autres projets de concerts sont cités:

 

- un concert avec la Famille LEFEVRE. Il s'agit d'un choeur composé des 7 membres de la famille, parents et enfants, spécialisés dans le chant sacré, lauréat en 2020 de "La France a un incroyable talent".

 

- un concert de musique celtique avec Christian LE BOZEC, membre de la Kevrenn Alre.

 

- un concert avec Laurent VOULZY.

 

- un concert avec le trio " Pêr Vari" Kervarec- Le Bot- Dudognon, "Le chant de la Bretagne" inspiré du répertoire collecté par HERSART DE LA VILLEMARQUE.

 

- un concert avec le choeur de Sainte-d'Auray, lauréat en 2021 du prix Liliane BETTENCOURT, remis par la Fondation BETTENCOURT SCHUELLER et l'Académie des beaux arts.

 

- Henri-Franck BEAUPERIN est partant pour renouveler l'opération de 2021.

 

Pour ces sept éventualités, des contacts vont être pris afin d'en cerner les conditions d'organisation ainsi que les conditions financières.

 

Les membres du conseil d'administration s'accordent pour organiser deux concerts lors des journées du patrimoine. Avec la possibilité d’y intégrer une conférence autour de l’orgue.

 

VII. Virement de fonds à la Fondation du patrimoine

 

Le bilan financier consolidé de 2021 présente un excédent cumulé de 13 140 €, l'exercice proprement dit de l'année passée ayant enregistré un excédent de 7 494, 35 €.

 

La logique voudrait qu'une majeure partie des bénéfices générés par les concerts et par la vente de vin grâce au soutien actif de la municipalité contribue au financement du projet.

 

A ce jour, le montant collecté des dons s'élève à la somme de 84 373 € à laquelle il faut ajouter la subvention exceptionnelle de la Fondation du patrimoine de 15 000 €. Le montant total mobilisé sous l'égide la 

Fondation du patrimoine est donc de 99 373 €.

 

Les membres du conseil d'administration considérant que le montant mobilisé doit atteindre sans tarder le cap psychologique de 100 000 €, voire le dépasser, décident de procéder au virement de la somme de 5 000 € à la Fondation du patrimoine.

 

VIII. Prochaine réunion

 

Le président souhaite réunir le conseil d'administration dans un mois et demi, en souhaitant pouvoir donner des informations sur l'état d'avancement du dossier d'assistance à maîtrise d'ouvrage.

L'ordre du jour étant épuisé, le président lève la séance.